Découverte en Profondeur : Sandro Lizzi Le Nouvel Artisan de la Magie de l’organisation de la Fête des Vendanges.

6 mai 2024 | adminfdv | blog

Alors que nous nous préparons à célébrer une nouvelle édition de la Fête des Vendanges, une nouvelle âme passionnée rejoint notre équipe de direction. Sandro Lizzi ne vient pas seulement avec son expertise et sa vision, mais aussi avec une personnalité unique qui promet d’enrichir notre expérience collective. Aujourd’hui, nous allons à sa découverte à travers un mélange de questions professionnelles et personnelles pour cerner l’homme derrière le titre.

Q1 : Comment décrirais-tu ton parcours jusqu’à rejoindre l’équipe de la Fête des Vendanges ?

Assez naturel je dirais, je suis née à Neuchâtel et j’ai connu comme tout le monde le côté festif et historique de la fête pendant toute ma jeunesse avant de m’y intéresser plus sérieusement et de rejoindre certaines associations locales afin de fournir mon aide dans les stands de la Fête. Sortant d’une expérience professionnelle de 15 ans dans une grande multinationale qui m’a notamment aidé à construire mes compétences dans divers domaines il était temps pour moi à présent de me lancer un nouveau défi. J’ai tout d’abord rejoint la Fête des Vendanges en 2019 en tant que Président de la commission Place Numa-Droz ce qui m’a amené à vouloir m’investir encore plus et développer cette association en perpétuel renouveau.

Q2 : En dehors du monde des vendanges et du vin, quelle est ta passion secrète ?

J’avoue en avoir un certain nombres ! Je suis tout d’abord en constant besoin de ma dose sportive journalière entre course à pieds, VTT, Fitness et autres sports de balle. La deuxième est liée à la nature, je suis avide de me retrouver avec ma femme et mon chien dans les plus beaux endroits que la suisse a à nous proposer pour de belles balades été comme hiver. La troisième est sans nul doute lié à la cuisine et le plaisir de se retrouver autour d’un bon plat en famille ou entre amis.

Q3 : Raconte-nous un souvenir marquant de ta première expérience avec la Fête des Vendanges ?

La première chose m’ayant frappé dès mon arrivée est le potentiel générale de cette fête et son exposition médiatique et stratégique dans les enjeux régionaux. Le commun des mortels à tendance à ne pas se rendre compte de l’amas de travail abattu durant l’année pour aboutir au résultat de l’événement mais cela passe à travers de long processus décisionnels et innovants pour toujours continuer à apporter des nouveautés au grand public.

Q4 : Si tu devais choisir un super-pouvoir, lequel serait-il et comment l’utiliserais-tu lors de la Fête des Vendanges ?

Celui d’unir les peuples sous une même bannière, en ayant tous le même objectif commun pour le bien de tous et de notre planète. En quelques sortes la Fête représente certaines de ces valeurs à travers le bonheur que procure la manifestation aux gens durant tout un weekend, nous avons vu des partenariats se finaliser, des couples se former et surtout beaucoup de sourires échangés. Si je peux contribuer à simplement déjà garder cet état d’esprit et rendre les gens heureux alors j’aurais déjà rempli mon objectif premier.

Q5 : Quelle est la leçon de vie la plus importante que tu aies apprise et qui t’aide dans ton rôle actuel ?

On ne peut pas satisfaire tout le monde mais l’important est d’apporter des solutions qui conviennent au plus grand nombre dans l’intérêt général. Je pense que cela reflète très bien les défis auxquels doit faire face la Fête au quotidien. Il y’a beaucoup d’enjeux et d’entités représentés qui ont toutes un intérêt spécifique mais nous devons naviguer au milieu pour tenter de contenter tout le monde.

Q6 : Quelle est ta chanson préférée pour célébrer une occasion spéciale et pourquoi ?

Il serait difficile de répondre car j’écoute énormément de musique et en tout style. Je pense que je tournerais la question dans l’autre sens en disant que chaque jour est une occasion spéciale et que la musique est l’élément qui m’apporte du baume au cœur et de la motivation dans mes activités journalières.

Q7 : Comment envisages-tu d’intégrer tes compétences personnels à l’organisation de la Fête des Vendanges ?

Tout d’abord j’espère pouvoir apporter quelque chose de part ma créativité et mon insatiable envie d’amélioration afin de rendre la fête encore plus scintillante et plus conviviale. Je pense sincèrement que les gens ne se rendent pas compte à l’externe du travail qui est abattu dans l’ombre pour que chaque année la Fête ait lieu dans des conditions propices qui fait vivre non seulement l’association elle-même mais aussi les participants, les stands, le commerce, le tourisme neuchâtelois et j’en passe. Dans cette continuité j’espère que mon côté sociale et dynamique peut être un plus pour la collaboration que nous entretenons avec nos divers partenaires, sponsors et collaborateurs. Enfin nous avons le souhait de continuer à professionnaliser l’association ce qui je l’espère me permettra de mettre à profit mes années d’expérience dans mon domaine respectif en créant des processus clairs pour nos collaborateurs et les aidant à intégrer cette part de professionnalisme dans leur tâches journalières.

Q8 : Quel est le livre qui t’a le plus marqué et que tu recommanderais à l’équipe et aux visiteurs de la Fête ?

Cry Freedom de John Briley. L’histoire retrace l’histoire d’un journaliste blanc en Afrique du Sud au temps de l’apartheid et qui relais principalement les informations du gouvernement en place alors que la réalité sur le terrain est tout autre. Je conseil ce livre car cela donne un aperçu très clair de l’importance de se forger soi-même une opinion sur un sujet donné malgré ce que quelqu’un peut vous faire croire. A l’époque du numérique je dirais que cela relate parfaitement le besoin de vérifier les informations avant de juger.

Q9 : Si tu pouvais voyager dans le temps, à quelle époque irais-tu et quel vin aimerais-tu déguster là-bas ?

Sans aucune hésitation à l’époque gréco-romaine. Tout d’abord car pour beaucoup cela est considéré comme le berceau de la civilisation moderne mais également car l’air ambiant devait renfermer un parfum de simplicité et d’ouverture d’esprit qui ne sera à mon avis plus égalé avant longtemps dans l’histoire. Quant au vin, pourquoi ne pas déguster les vins stocker dans ces magnifiques pots en terre cuite de l’époque, le goût ne serait sans doute pas ce à quoi nous sommes habitués mais cela est tout l’intérêt pour découvrir de nouvelles choses.

Q10 : Pour finir, quel message personnel aimerais-tu partager avec les visiteurs et les participants de la Fête des Vendanges cette année ?

Tout d’abord je tiens à les remercier pour leur soutiens indéfectible lors de chaque nouvelle édition. Je suis conscient que les nombreux changements apporter par le comité de direction lors des dernières années a quelque peu bousculer nos habitudes de consommateurs mais l’important est que tout le monde puisse suivre le mouvement à l’heure de nombreuses transitions dans nos mœurs. Le plus important message serait sans nul doute celui d’une vrai volonté d’établir des liens de confiance entre le grand public et la Fête car sans la population régionale et les nombreuses associations qui œuvrent toute l’année dans la préparation et la participation de la manifestation nous ne pourrions réussir. Donc en mon nom et celui de tous les représentants de la Fête, un grand Merci !